• Logo ERA
Appelez-nous
Logo de l'agence Luz Immobilier

LA GUERRE DU FONCIER EST DÉCLARÉE SUR LA CÔTE BASQUE

11.08.2017

Patron de Barnes international, sur la côte basque, Philippe Thomine-Desmazures n'est pas près d'oublier cette étrange acheteuse. Elle a laissé un jeune « Artur » mener les négociations, puis elle s'est invitée pour les dernières visites, sans se présenter. L'agent immobilier apprendra plus tard que cette femme qui venait de lui acheter l'une des plus belles maisons de Chiberta n'était autre que Lioudmila Poutina, l'ex-épouse de Vladimir Poutine, et que l'Artur en question était son compagnon. Quand on fait ce genre de métier, il ne faut s'étonner de rien. Par exemple, quand un jeune tradeur français vivant à Londres, hors des radars traditionnels des ultrariches, sans gestionnaire de fortune ni office familial, débarque pour acquérir une vieille ferme à Ciboure avec vue imprenable sur la baie de Saint-Jean-de-Luz – une opération à 4,3 millions d'euros. «  Le marché est très actif, se félicite Philippe Thomine-Desmazures, qui en deux ans a presque doublé son nombre de transactions (haut de gamme) avec un prix moyen de 1,2 million d'euros. Jusqu'en 2014, le pouvoir de négociation était aux acquéreurs ; maintenant, quand le bien présente une certaine rareté, le rapport de forces s'est inversé : le vendeur a la main. Il sait qu'on manque de biens comparables, qu'on n'est pas sur les côtes corses ou varoises, plus escarpées, et présentant davantage de “vues sur mer” ; il peut résister.  »

http://www.lepoint.fr/villes/sur-la-cote-basque-la-guerre-du-foncier-est-declaree-11-08-2017-2149377_27.php