• Logo ERA
Appelez-nous
Logo de l'agence Luz Immobilier

LA CÔTE OUEST A-T-ELLE LA COTE ?

23.06.2016

Avec la reprise des transactions sur le marché des résidences secondaires, il y a une fenêtre de tir pour investir sur le littoral atlantique et la Manche. De Calais à Saint-Jean-de-Luz, la côte ouest a plusieurs visages et ses fans, incontestablement. Le marché des résidences secondaires a été particulièrement touché par la chute des prix de l'immobilier depuis la crise des « subprimes », même dans les stations balnéaires les plus courues - entre 15 et 30 % selon les stations. Cette décote, conjuguée à des taux de crédit très bas, ouvre des opportunités d'investissement pour les vacanciers qui recherchent une maison proche de la mer. Les pistes pour faire de bonnes affaires. Quels sont les biens les plus prisés ? Les appartements en centre-ville ou face à la mer, en étage élevé, dans les grandes stations balnéaires sont très recherchés. Côté maisons, une certaine surface de terrain (de 400 à 750 m2) est requise ainsi qu'une ­distance raisonnable avec la mer (10-15 km maximum), les maisons « les pieds dans l'eau » étant souvent hors de prix. Les vacanciers recherchent du fonctionnel pas trop générateur de charges et facile à entretenir car l'utilisation annuelle du bien se limite souvent à quelques semaines. « En Normandie, les appartements les plus recherchés vont du studio au 3-pièces avec un budget entre 80.000 et 120.000 euros. Les maisons entre 200.000 et 400.000 euros ont la faveur des acheteurs, avec une préférence pour celles avec un grand espace de vie, des baies vitrées et une cuisine américaine », détaille Serge Leroy, agent OptimHome à Houlgate et Cabourg. En savoir plus sur http://patrimoine.lesechos.fr/immobilier/residence-principale-et-secondaire/0211046646964-la-cote-ouest-a-t-elle-la-cote-2009287.php?RehhSt7KLdjXpuh0.99

http://patrimoine.lesechos.fr/immobilier/residence-principale-et-secondaire/0211046646964-la-cote-ouest-a-t-elle-la-cote-2009287.php